QUELQUES DEFINITIONS

images   Pour avoir une première approche de la géobiologie (ou médecine de l’habitat), il est important de préciser les termes utilisés.

La liste ( non exhaustive) sera actualisée au fil du temps.

On peut dire que deux principaux types de nuisance reviennent de façon régulière : les nuisances dites « naturelles » et relevant des contraintes  du sous-sol, du terrain,  à l’histoire du lieu ( je pense aux mémoires du lieu )  et les nuisances qualifiées de pollution électromagnétique ou electrosmog.  Dans ce dernier cas, il est question des mesures de fréquence : ELF, basses et hautes fréquences…lorsque notre lieu est un véritable micro-ondes…

Les nuisances d’origine naturelle

Il s’agit de contraintes objectives, dont la présence n’incombe pas à l’homme directement ou volontairement. Ces nuisances peuvent être cachées aux yeux des habitants, des acheteurs, vendeurs…

LA VEINE SOUS TERRAINE

La présence d’eau peut revêtir plusieurs formes : un courant d’eau qui s’écoule selon un certain débit, une nappe phréatique, de l’eau stagnante… sa circulation ( à fortiori lorsqu’on sera dans la cas d’une faille humide) , par le biais de frictions contre les parois, crée un micro courant électrique.

Pour un complément d’information : analyse de la Fédération Française de Géobiologie

LA FAILLE

La faille se définit comme une anomalie due à une discontinuité du sous sol ou phénomène géologique sous forme de cassure dans le terrain. Il en existe plusieurs types : fissures dans la roche, cavités fermées, remblais, grottes, tunnels, anciennes mines …

LES RESEAUX TELLURIQUES

Ce sont des lignes d’énergie quadrillant la Terre, identifiées par plusieurs scientifiques de nationalité différente et vivant à des époques différentes. Le quadrillage est soit orthogonal soit diagonal. Ces lignes sont utilisées pour dresser une carte de l’habitat et cerner l’origine des anomalies rencontrées dans le lieu. On dénote essentiellement 5 réseaux : Hartmann , Curry, Palm, Peyré, Wissmann ( développement à venir).

LES POINTS GEOPATHOGENES

Un point géopathogène ou « point étoile », est un lieu de croisement de 2 réseaux ( Hartmann et Curry) ;  cumulé à un effet faille ou la présence d’eau, l’effet peut être détonant pour la santé si ce point est placé sous un lit, ou le canapé ou bureau..bref, un lieu où nous sommes sensés nous ressourcer…

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s